Macross Chronicle

Article écrit par Saucisse pour MFFC

Voilà ! J’ai enfin terminé Macross Chronicle. Le moment est venu d’en faire une petite review. J’ouvre un topic dédié au lieu de poster à la suite de l’autre.

5 classeurs, 1500 pages, 50 numéros, plusieurs rubriques que je vais détailler plus loin, c’est clairement LE must have pour tout fan de Macross (qui lit le japonais >.> ). Des tonnes de croquis, images, schémas, explications, bien souvent déjà publiés dans d’autres sources, mais pour la première fois réunis au même endroit pour une consultation plus aisée.

J’ai quelques critiques à formuler car je reste déçu. J’ai payé assez cher pour espérer avoir un produit fini, qui manifestement ne l’est pas, je vais revenir dessus. Globalement, il y a peu d’informations inédites et beaucoup de rabachage. Quasiment chaque fiche de mecha rappelle que l’overtechnologie est venue sur Terre avec la chute du SDF-1 et blabla. C’était l’occasion de faire du beau meublage et l’éditeur est passé à côté. Mais le truc vraiment énervant, c’est que 50 numéros, ce n’est pas assez. Au début on voit que les auteurs sont ambitieux et au fur et à mesure que l’échéance finale approche, ça sent le bâclage. C’est LE point négatif qui donne le sentiment de projet inachevé.

Néanmoins, c’est quand même une belle collection et ces défauts ne doivent pas masquer l’essentiel : c’est juste l’encyclopédie ultime !

Passons à la review proprement dite.

Chronicle commence par un mot de Shôji Kawamori sur fond d’affiche du film DYRL et qui ne dit rien d’extraordinaire et suit un topo de présentation des divers animés de Macross. Comme Macross Chronicle a commencé quand MF était en cours de diffusion, le nombre d’épisodes n’est pas mentionné, et a fortiori
les films. Il manque dans la liste les Macross 7 Plus. Voici l’exemple type de la fiche qui aurait dû être refaite et actualisée (des fiches ont bien été refaites car contenant des erreurs).

S’ensuit un « series guide » qui est un tutoriel expliquant comment classer les fiches. On voit des différences entre le projet initial et le produit fini : ça parle de « tribute sheets » par exemple, le genre de truc qui n’est jamais apparu. Je ne vais pas rentrer dans les détails.

(Cliquer sur la catégorie pour y accéder)


Comments are closed.

© 2021 | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Your Index - Powered By Wordpress